jeudi 13 novembre 2008

Ouf !!

La mauvaise période que nous venons de traverser semble en effet derrière nous.
Aujourd'hui, 13h35, je suis dans la douche lorsque j'entends un troupeau d'éléphants au galop dans le couloir.
C'est Célestine qui arrive avec un sourire qui remonte largement au dessus des oreilles.
"Papa, papa, on a trop de la chance, on vient de gagner un étui de 170 gr de bâtonnets de crabe Fleury Michon"
Je laisse bien entendu éclater ma joie.

Pour ceux qui ne sont pas au courant, le supermarché Champion qui nous approvisionne est en fête et nous avons des tickets à gratter grâce auxquels nous pouvons gagner, entre autres, des bâtonnets de crabe Fleury Michon.

J'en profite pour faire passer des messages personnels :

. Pete : je suis une sous crotte.

. Maman : soigne toi bien.

Yepeeeeeeeeeee (je suis encore sous le coup de cette excellente nouvelle)





vendredi 31 octobre 2008

Mercredi

Nous testons le petit déjeuner dans la chambre. La moquette fait un peu la gueule.


Nous partons voir les Longuet qui sont amputés eux aussi mais seulement d'une partie de leurs enfants (seul Mathieu est présent). Excellente journée avec une ballade au château et au bois de Vincennes. Nous rentrons à l'hotel où je finis de monter la voiture à pédales d'Agostino.

Nous partons ensuite dîner chez les Bertoldo Lacroix pour une double découverte : Agostino (qui est finalement blond aux yeux bleus comme les photos ne le montraient pas) et le nouvel appartement. Il y a un rétroprojecteur et des divx : le paradis des moins de 10 ans. On mange des pâtes et comme prévu elles sont excellentes. Devinez quoi : on se couche tard.


Mardi

Ce matin nous partons pour Paris. Le GPS tourne à plein tube. Halte à mi parcours dans un haut lieu de la gastronomie autoroutière : l'Arche (les fins gourmets connaissent). Arrivée sans problème à Paris puis découverte du périphérique qui nous plait tellement que nous y restons une bonne heure. Estelle joue ensuite avec le GPS et nous permet de visiter un peu de ghetto de Neuilly-sur-Seine avec ses femmes obligées de porter le 4x4 de luxe. Nous arrivons à l'hôtel où une charmante jeune personne m'annonce que nos deux chambres ne sont plus communicantes. J'exprime poliment mais fermement mon désappointement au responsable qui me propose de me trouver un hôtel pouvant me fournir lesdites chambres communicantes. Ce sera donc Pote d'Italie qui n'est qu'à quelques minutes de périphérique soit : 1h30. Arrivée à l'hôtel à 18h30 pour un départ à 10h20 : trop facile. Nous avons à peine le temps de nous laver car nous partons chez Virgile et Anne-Claire où nous sommes attendus pour le dîner. Comme nous sommes à la bourre, je m'arrête dans une épicerie arabe et je suis scandalisé : je suis servi par un black. Nous découvrons le nouvel appartement et pour fêter l'évènement, Anne-Claire a décidé de frapper un grand coup : elle a sorti le speck fumé (orthographe approximative). Excellent repas aidé il est vrai par la 9box de Virgile qui occupe bien les plus jeunes d'entre nous. Départ tardif dans une Toyota Corolla verso qui n'a pas brûlé. Le GPS est désespéré : le périphérique est fermé ce soir.

Lundi

Estelle part à Nîmes juste après le petit déjeuner. Nous bullons un peu puis nous partons à l'aquarium de Lyon pour admirer les poissons, les requins, les raies et même les hippocampes. Tout va bien si ce n'est la pluie soutenue qui nous trempe puisque le parking est assez loin de l'entrée.
Au retour, nous nous faisons monter le repas dans la chambre (ce qui n'est pas une excellente idée pour la moquette). Les deux petits font ensuite la sieste pendant que les grandes regardent un divx. Après la sieste, nous allons au centre commercial de la Part Dieu pour acheter un cadeau à Olivier et Audrey. Nous en profitant pour acheter l'excellentissime « Alexandra Lederman » pour Wii à prix bradé (est-il aussi excellentissime que cela ?).

Nous rentrons nous sécher et nous laver. J'en profite pour inventer un extraordinaire sèche chaussettes à base de sèche cheveux. Nous partons en métro chez Olivier et Audrey. Estelle arrive peu après nous en provenance directe de Nîmes. Excellente soirée et retour à nouveau tardif.


Dimanche

Premier petit déjeuner à l'hôtel et concours du plus gros mangeur pour les quatre estomacs sur pattes. Nous allons ensuite en pèlerinage en bas de l'immeuble où j'ai habité durant mon séjour lyonnais.
Nous rejoignons ensuite le reste du groupe pour aller manger dans une excellente pizzéria du centre ville. Après le repas, Jean-Christophe et Lætitia repartent et nous montons à Fourvière pour admirer la vierge de la basilique puis est descendue pour un nettoyage. Grande ballade puis retour à l'hôtel.

Ce soir, nous allons manger chez Olivier et Audrey qui vient de rentrer d'Ardèche où elle a déposé Ernest et Lili (au grand désespoir des filles). Nous venons de vivre notre deuxième journée de beau temps à Lyon : étrange ....

Samedi

Nous partons un peu après l'heure prévue mais rien de grave. Trajet sans histoire et nous récupérons Olivier Cours Gambetta où son épouse et ses enfants l'ont honteusement abandonné.

Nous allons ensuite chez les Hours où nous découvrons leur nouvelle maison. Jean-Christophe et Lætitia arrivent ensuite car la voiture de Jean-Christophe est tombée en panne peu après leur départ.
Repas puis ballade au parc de la tête d'or puis retour chez les Hours pour le dîner. Les enfants s'endorment un à un dans toutes les pièces de la maison. En rentrant, nous déposons Olivier chez lui. Le GPS trouve l'hôtel et nous lui en sommes fort reconnaissants. Il est fort tard.


mardi 21 octobre 2008

Elever de la racaille

Qu'il est doux d'être parent.
Il y a quelques jours, comme tout bon semi retraité, je vais chercher ma progéniture féminine à l'école. La classe de Sidonie arrive en retard et sa maitresse s'approche de moi en souriant et me dit "Pourriez vous venir un instant, je voudrai vous montrer quelque chose. Sidonie nous a fait une jolie fresque." Vous connaissez tous mon côté optimiste et j'ai donc pensé que ma deuxième fille était un nouveau Picasso (quoique je n'aime pas le cubisme mais bon, c'est une expression toute faite, j'aurai dû dire un nouveau Monet mais je suis un peu mou ces derniers temps). Un rapide coup d'oeil au visage de Sidonie me fit rapidement changer d'avis. C'est donc plein d'entrain que je pénétrai dans la classe des CE1 avec mes trois enfants et ma déliquante. En effet, Sidonie avait réalisé un graffiti au feutre sur le mur qui jouxte sa place. Elle y déclarait sa flamme pour Baptiste et avait agrémenté la chose de quelques menus dessins. Sans doute satisfaite de sa prestation, elle avait aussi redécoré le dessous de sa chaise. Non contente de dégrader le bien commun, elle avait perpétré son forfait (je suis pédant mais j'ai ça) pendant que la maîtresse parlait au tableau (c'est vous dire le respect que Bonnie lui porte). J'ai fait une photo avec mon téléphone portable et je la publierai dès que possible.
L'ambiance, vous vous en doutez, fut légèrement tendue lors du repas de midi. Il plut des punitions dont l'une consistait à faire des lignes d'excuse à remettre à sa maitresse. La chose fut réalisée peu de temps après.
Hier, Estelle dit à Sidonie qu'elle a parlé à sa maitresse. Une nouvelle fois, la visage se ferme et les yeux s'affolent. En fait, Al Capone, qui crache rapidement le morceau, nous a menti. Elle n'a rien donné à sa maitresse et les lignes d'excuse attendent tranquillement dans le casier de Jack l'éventreur.
Elle est impressionante, je ne pense pas pouvoir être fier de ce type de talent mais c'est quand même quelque chose de peu commun.

samedi 27 septembre 2008

Mes amis, mes amours....



Ce matin, en se lavant les dents, Paola m'annonce qu'elle a changé d'amoureux. Martial n'est plus dans ses grâces et elle préfère Jonas. Je connais un peu ce petit garçon qui me semble coquin et je lui dis qu'il faut choisir des garçons gentils. Elle me répond que je ne comprends rien. En effet Jonas a une qualité que je ne soupçonnais pas, il est courageux. Elle me raconte que hier il l'a "sauvé au toboggan". Il l'a attrapé alors qu'elle allait tomber et ils ont glissé tous les deux. Les super héros de nos jours commencent dès la maternelle.

vendredi 26 septembre 2008

Poésie de rentrée.


Ma fleur, ma maison.

Dans le jardin on voit des fleurs de couleurs.
Dans la maison le lapin mange des carottes.
Dans ma chambre je fais dodo.

Célestine MEJEAN

jeudi 28 août 2008

Plus tard je serai gogo dancer

Hier au soir, spectacles en tous genres pendant l'apéritif avec en guest star, Marin qui nous fait une interprétation personnelle de : "Tape, tape, petite main".

Nous, on est fans :


video

jeudi 7 août 2008

Plus que quelques jours

Marin, à quelques 72 heures de son incorporation dans la Royale, vient de revêtir sa coupe règlementaire.


Il en profite pour exposer son nouveau boxer de garçon presque propre.


Ces photos sont prises avec notre nouvel appareil qui va sous l'eau et qui nous permettra, je l'espère, de vous envoyer des souvenirs de vacances.


C'est le dernier soir sans les trois grandes : le calme avant le retour des tempêtes.


Ci-dessous un parallèle rigolo

lundi 23 juin 2008

Medecine connaulaise

Ce soir, pendant que les deux grandes font leurs devoirs, nous nous apercevons que Paola a de la diarrhée (je vous passe les détails pour préserver les plus sensibles d'entre vous).
Célestine me demande si elle est la malade et je lui répond qu'en effet, elle a un peu de diarrhée.
Paola rajoute :

"Oui, puisque j'ai mal aux oreilles".

Faites donc attention lors de votre prochaine otite.

mercredi 18 juin 2008

Secret de famille 2

Ce week end, nous sommes allés à Port Camargue où nous avons retrouvé des amis qui ont un optimiste. Jérôme et Célestine ont essayé.
Les photos sont là pour prouver leur aisance sur l'eau.




Mais Jérôme contrairement à sa progéniture n'a pas complètement maitrisé l'engin.



mardi 17 juin 2008

Les liens du sang

Hier soir, pendant que je refais le pansement de Paola, elle me répète toutes les 7 secondes : "Et tu ne me fais pas trop mal, hein !".
Je la rassure un petit moment puis je finis par lui dire : "Je vais te faire très très mal, parce que je te déteste".
Elle a d'abord l'air un peu contrariée puis son visage s'éclaire et elle me répond : "Non, tu détestes mes soeurs un petit peu mais pas moi".

dimanche 15 juin 2008

Secret de famille

Hier, c'était le gala de gym.
Les images viendront plus tard.
Par contre, j'ai découvert quelque chose que mamie Odile m'avait caché.
Un des groupe de petits est venu déguisé en abeilles.
La musique était, comme vous vous en doutez, le générique du dessin animé de mon enfance (merci de ne pas fredonner).
Je dis donc d'un air enjoué : "Oh, c'est Maya l'abeille".
Trois têtes se tournent instantanément vers moi d'un air de reproche : "Mais, non, c'est Maria l'abeille".
Le secret était bien gardé, je n'ai jamais vu mamie de Chamboeuf dans son costume d'abeille.

PS : bonne fête papi Roland et papi Jean

samedi 14 juin 2008

Trente trois ans plus tard

La technologie a évolué mais le geste reste le même.

Les mâles de la famille sont des spécialistes du nettoyage des sols.

video

samedi 7 juin 2008

Aucune limite

Aujourd'hui, Estelle me remplace à la pharmacie.
C'est sympa mais il y a un piège : Célestine est invitée à l'anniversaire déguisé de Marie et elle y va en chinoise (Chine du Sud Ouest plus précisement) et qui dit déguisement de chinoise, dit maquillage.
Même pas peur et pour l'occasion je sors mon fameux chignon japonais, si pratique pour prendre une douche sans se mouiller les cheveux (soit le mardi, le jeudi et le samedi)




mercredi 4 juin 2008

La fille de son père

Jeudi dernier, suite à un problème de communication entre Célestine et moi, une partie de ses devoirs n'a pas été travaillée. C'était une leçon sur laquelle elle a été interrogée le lendemain.
Quelques jours plus tard, Estelle lui demande si elle a su répondre et Célestine répond fièrement que oui.
Sentant la félicitation proche, elle rajoute que ce n'est pas grâce à moi (forcément, depuis quelques temps j'ai un peu toujours tort) mais que cela est dû :

A son intelligence supérieure

Nous avons immédiatement examiné ses chevilles.

samedi 10 mai 2008

Ma femme est formidable

Aujourd'hui, je reste à la maison puisqu'Estelle me remplace à la Coupole.

Matinée débroussaillage et courses (Ludovic et Stéfania viennent manger lundi Soir) et, comme météo France s'est planté dans ses prévisions du weekend, nous pique-niquons dans le verger.

Marin a déja mangé mais il se régale de refaire une salade verte avec le fond de sauce et de l'herbe coupée lors de la dernière tonte.

Quelques photos





Les plus observateurs d'entre vous auront noté que marin sait se moucher. Cela fait le même bruit mais rien ne sort. Je pense, pour ma part, que le bruit vient de la bouche mais je n'ai pas de preuve.

samedi 3 mai 2008

GI (Joe) Marin

Aujourd'hui, plein de nouveautés à la maison cassée.

Nous avons inventé un nouveau salon de jardin type "tonton Marcel" avec un vieux plateau en contreplaqué et un puit.
Le test de ce midi a été relativement concluant si ce n'est les moucherons qui ont fortement perturbé Célestine.

C'est Sidonie qui s'est ensuite illustrée lors d'une séance de vélo sans petites roulettes. La technique est déja là mais pas le mental (nous l'attendons avec impatience).

Le grand moment de la journée restera toutefois le changement de coiffure de Marin qui a opté pour une coupe "propre sur lui" qui peut d'ailleurs avoir elle aussi le label "tonton Marcel".

Pour mieux apprécier le changement, nous vous proposons un cliché de Marin avant. Il nous permet aussi de vous montrer que Marin sait maintenant bien faire les gros yeux et qu'il porte avec élégance les colliers en perles roses de ses soeurs.



Comme vous l'aurez sans doute remarqué et à mon grand étonnement, Marin est un Mejean blond.


Il est pas beau mon fils ?

dimanche 27 avril 2008

X,Y et .....Z

Aujourd'hui, lors du trajet entre Nîmes et La Grande Motte que nous faisons avec papi Jean pour aller naviguer en cette belle journée d'Avril, Célestine et Estelle jouent à "Il ou elle" pour faire passer le temps.
Une fois utilisés les personnages habituels : les tontons, les mamies les copains, vient le moment de choisir des énigmes un peu plus poussées. Je propose Yves Mourousi et Estelle préfère Renan Luce.
C'est maintenant à Célestine de trouver un personnage à découvrir.
"Il ou elle ?"
Réponse : "Les deux".
Perplexité.
Je pense spontanément au coiffeur de Tresques, Jean-François, dont Célestine avait remarqué la féminité.
Ce n'est pas lui.
Elle nous donne un indice "Papa les connait bien, ils sont toujours avec lui".
Le mystère s'épaissit et nous devons donner notre langue au chat.
La réponse arrive, limpide :

"Les spermatozoïdes"

Je n'y avais pas pensé ....

Et vous ?

samedi 29 mars 2008

Et une de plus

29 Mars 1953

Spooner, Wisconsin, 15:45:

Témoin: L.C. Gillette.
Un objet circulaire aluminium a volé haut et vite, renversant son cours par deux fois.
Note: M. Gillette a vu un objet semblable en 1938.
15 secondes d'observation.

Chamboeuf, Loire, heure inconnue

Pierre et Maria Jacquemet se réjouissent de la naissance de leur petite fille : Odile.

Cinquante cinq ans plus tard, Jérôme, Estelle, Célestine, Sidonie, Paola et Marin lui souhaitent un très joyeux anniversaire.

vendredi 28 mars 2008

The carnaval of Connaux town

C'est aujourd'hui le D day.
Après un repas un peu long (les haricots restent longtemps dans les bouches), on commence le maquillage.
Nous sommes un peu en retard, mais le défilé n'est pas encore parti.
Célestine reste à la maison car elle vomit depuis ce matin et trouve d'ailleurs cela très injuste.
Il y aura donc lâcher de deux papillons au lieu de trois.

On a trouvé un petit lapin avec une dentition adaptée au costume.

Devinez en quoi je suis déguisée.
Mais en tonton Clément bien sur. Regardez le souci du détail dans les chaussettes montantes.
J'ai fait trembler les basketteurs de Connaux et ils m'ont proposé de signer pour l'année prochaine.
Je leur ai répondu le proverbe du sage : "On en reparlera".

mercredi 26 mars 2008

Les étiquettes

A midi, Estelle appelle chez ses parents pour parler à sa mère (cela faisait longtemps ...). Mamie Danièle est chez le coiffeur (cela faisait longtemps ....) et c'est son papa qui répond.
Comme il était en train de faire la sieste, Estelle s'excuse pour l'avoir réveillé mais elle ne mentionne pas à qui elle parle.
Célestine arrive à ce moment là et elle dit : "Maman téléphone à tonton Clément".
Je lui demande comment elle le sait et elle me répond : "C'est tonton Clément car il dort beaucoup".

No comment ....

mardi 25 mars 2008

Egg hunting

Dimanche matin, à l'aube, nous lâchons les fauves.

L'odeur du chocolat excite les chasseurs et la tension monte.

Les plus expérimentés apprennent aux plus jeunes en leur faisant toucher des proies encore vivantes.

Elles sont d'ailleurs parfois dévorées sans même avoir été dépecées

La nature est cruelle et belle à la fois.

On l'a trouvé

Hier soir, en rentrant d'Ardèche, nous avons été bloqués dans un bouchon à Barjac. Il y a avait en effet une grande brocante et son lot de camionnettes.

Beaucoup de gens passent à côté de nous dont un monsieur doté d'une magnifique et longue barbe grise et blanche.

Paola le voit et crie : "C'est le père Noël !"

Il vit donc
le reste de l'année à Barjac dans l'anonymat le plus complet. Il a un style un peu baba cool et se déplace sans ses rennes.

mercredi 19 mars 2008

Grande nouvelle



Et oui, Sidonie conforte sa position de nouvelle grande en perdant aujourd'hui sa deuxième dent.
Comme elle ne tenait plus beaucoup, elle décide, après le repas, de l'arracher avec un kleenex. Elle se met sur un tabouret au dessus de l'évier au cas où le sang jaillirait de sa mâchoire inférieure. Après un tout petit effort, la dent cède.

Paola, qui se faisait beaucoup de soucis, lui demande si c'est grave et conclue rassurée : "Maintenant, tu es une vieille mémé."

mardi 18 mars 2008

Week end





Ce weekend, papi Roland et mamie Odile sont venus nous rendre visite.

De passage à la Coupole, nous avons acheté des accessoires pour les tenues du carnaval. Les filles sont maintenant parées d'antennes de papillons et de couronnes de reines.

De la classe et de la grâce ....

vendredi 14 mars 2008

Essai Carnaval




Aujourd'hui c'est vendredi et Sidonie n'a pas classe car sa maîtresse est absente.
Elle servira donc de modèle pour les essais de maquillage en vue du carnaval de l'école qui se déroulera la semaine prochaine.
Je vous montre donc notre papillon Sidonie et ses ailes multicolores.
A Tresques par contre, la carnaval se déroule cette après-midi, Lilou est en princesse rouge et Alban en militaire.